Make your own free website on Tripod.com


 

ligne.gif (3228 octets)

34e finale des Jeux du Québec

wpeC.jpg (59822 octets)    Depuis 34 ans se réunissent à chaque année les élites d’une quinzaine de sports afin de participer à une compétition bien spéciale. Cette année, la finale provinciale des Jeux du Québec, version hiver, se tiendra dans la région de Trois-Rivières du 5 au 14 mars. Quelque 3200 jeunes âgés entre 8 et 18 ans se disputeront les honneurs dans leur discipline respective.

    L’objectif principal de cet événement est de fournir aux jeunes athlètes québécois l’occasion de participer à des compétitions de haute qualité dans un cadre qui leur permettra de se réaliser, de se dépasser et de fraterniser. Le président de cette édition, Monsieur Yves Carpentier, désire surpasser tous les Jeux du Québec antérieurs en fait de réussite et d’originalité.

    Cette année, la délégation de l’Outaouais comprendra 115 athlètes ainsi que 30 entraîneurs. Cependant, la chef de mission, Marlène Lévesque, préfère demeurer très conservatrice face aux chances de médailles de la région. D’autant plus que le karaté, la discipline habituellement forte de l’Outaouais, sera absent cette année. Cette discipline nous avait procuré 11 médailles il y a deux ans. De plus, quelques-uns des fondeurs (ski de randonné) de haut calibre se sont désistés afin de pouvoir plutôt participer aux championnats canadiens.

    Par contre, on peut compter sur plusieurs noms qui en sont à leur deuxième participation aux Jeux et qui sont à surveiller de très près. Citons entre autre Valérie St-Jacques, étudiante à Nicolas-Gatineau, qui est actuellement classée première joueuse canadienne chez les moins de 16 ans.

    Comme les compétitions sont divisées en deux blocs, tous les athlètes de l’Outaouais ne nous quitteront pas en même temps. Le 5 mars prochain, les athlètes en ringuette, plongeon, patinage artistique, judo, tennis de table, ski de fond et gymnastique montreront leur savoir-faire dans la région trifluvienne. Le ski alpin, le hockey, la nage synchronisée, le badminton et l’escrime prendront la relève pour le deuxième bloc.

Claudine Plouffe
5e secondaire

Revenir à la une du Phénix